DISPOSITIONS COMMUNES DU CHAMPIONNAT RÉGIONAL PAR ÉQUIPES

TABLE DES MATIÈRES
Article 1 – Nombre de phases, d’équipes par poules, d’équipes d’un même club par poule
Article 2 – Formule de la compétition
Article 3 – Équipe incomplète
Article 4 – Participation des féminines
Article 5 – Attribution des titres
Article 6 – Règles spécifiques pour les barrages
Article 7 – Engagement des équipes
Article 8 – Impossibilité ou Désistement ou Forfait général ou Forfait au cours de la dernière journée
Article 9 – Conditions de participation
Article 10 – Lieu, date et heure des rencontres
Article 11 – Établissement de la feuille de rencontre
Article 12Transmission des résultats
Article 13 – Décompte des points d’une rencontre
Article 14Classement des équipes dans une poule
Article 15Classement des équipes classées à un même rang dans des poules différentes
Article 16 – Licence
Article 17 – Maintiens et montées supplémentaires
Article 18 – Tenue

CHAPITRE 1
Article 1 – Nombre de phases, d’équipes par poules, d’équipes d’un même club par poule
Le championnat est divisé en deux phases constituant une seule et même saison. À tous les niveaux féminins et masculins et pour toutes les phases, les poules comportent 8 équipes. Une poule ne peut en aucun cas avoir plus de deux équipes d’un même club. Si la poule comprend deux équipes d’un même club, ces deux équipes doivent être placées de façon à se rencontrer lors de la première journée de la poule. De plus, un membre ayant disputé une rencontre avec une des deux équipes ne peut plus jouer avec l’autre équipe tant que les deux équipes sont dans la même poule.
Article 2 – Formule de la compétition
En championnat féminin comme en championnat masculin, les quatre membres d’une équipe sont désignés par A, B, C, D et les quatre membres de l’équipe adverse sont désignés par W, X, Y, Z. La rencontre se dispute sur deux tables. L’ordre des parties est : AW – BX – CY – DZ – AX – BW – DY – CZ – double 1 – double 2 – AY – CW – DX – BZ.
Un membre ne peut participer qu’à un seul double. Les équipes de doubles sont constituées avant le début de ces doubles. Toutes les parties d’une rencontre doivent impérativement être jouées, et ce, dans l’ordre de la feuille de rencontre.
Article 3 – Équipe incomplète
En championnat féminin comme en championnat masculin, 3 personnes peuvent former une équipe, mais cette équipe est alors incomplète ; dans ce cas, le capitaine doit en informer le capitaine adverse. L’absent peut avoir n’importe quelle lettre. Si moins de 3 membres sont présents, l’équipe perd par forfait, mais le juge-arbitre doit laisser se jouer les parties possibles. L’unique double qui est joué est le double 1 et c’est aussi vrai en cas de blessure d’un des membres au cours des 8 premières rencontres. Il est librement constitué au plus tard après toutes les parties pouvant être disputées parmi les 8 premières indiquées sur la feuille de rencontre.
Article 4 – Participation des féminines
Les féminines sont autorisées à participer au championnat masculin à raison d’au maximum deux par équipe. Le non-respect de cette disposition entraîne une mauvaise composition d’équipe.
Article 5 – Attribution des titres
Dans toutes les divisions (sauf en PN Dames en cas de barrage), celui-ci est attribué en tenant compte du classement général inter-poules. L’équipe classée première est Championne d’Île de France de sa Division. L’équipe classée deuxième est Vice-championne de sa Division. Les trophées et les fanions récompensant les deux équipes sont remis lors de l’Assemblée Générale annuelle de la Ligue.
Article 6 – Règles spécifiques pour les barrages
En 1re phase : les rencontres se disputant sur une ou deux journées consécutives sont considérées, au niveau de la participation comme une journée. En 2e phase : les rencontres se disputant sur une ou deux journées consécutives suivies de rencontres se disputant sur une ou deux journées à une autre date sont considérées, au niveau de la participation, comme deux journées. À chaque phase, pour chaque division, ne sont acceptés que les membres de cette équipe ayant participé à au moins deux journées de championnat. Il est admis pour ces journées, un remplaçant par équipe dont les points classement sont égaux ou inférieurs aux points classement du membre présent dont les points classement sont les plus bas de son équipe. Dans chaque rencontre pour un barrage ou un titre, un point est attribué par partie gagnée de simple ou de double. L’addition des points-parties obtenus par chaque équipe détermine le résultat de la rencontre qui est arrêtée dès que l’une des deux équipes a la victoire acquise. Le résultat de la rencontre doit tenir compte de l’ordre des parties déterminé sur la feuille de rencontre.
Article 7 – Engagement des équipes
Les associations qualifiées pour un échelon quel qu’il soit doivent, à la date fixée, confirmer leur participation accompagnée des droits d’engagements correspondants et des pénalités financières dues, ainsi que des éventuelles dettes contractées par l’association durant la saison. En cas de non-paiement, l’équipe ou les équipes de l’association peuvent être retirées de la compétition, avec les conséquences qui en découlent.
Article 8 – Impossibilité ou Désistement ou Forfait général ou Forfait au cours de la dernière journée
– Toute équipe qui se désiste, après avoir confirmé son engagement, doit le faire 15 jours avant la date de la 1re journée de la 1re phase du championnat concerné. Dans ce cas, le droit d’engagement n’est pas restitué, sans autre sanction. Toute équipe qui ne respecte pas ce délai, se voit, en plus de la confiscation du droit d’engagement, infliger une pénalité financière correspondant au montant d’un forfait général, soit le montant de l’engagement, sans sanction sportive autre que celle de l’art. II.115.2 du Règlement Sportif Fédéral. Si tout ou partie de ces pénalités financières reste impayé, toutes les équipes de cette association, qualifiées à l’échelon régional sont considérées comme non réengagées et remises à la disposition de leur Comité Départemental. De plus, elles ne peuvent être à nouveau qualifiées pour l’échelon régional que dans la mesure où toutes les pénalités financières antérieures de l’association, dues à l’échelon régional, ont été payées.
– Une équipe dont le classement entraîne le maintien dans la division mais qui demande à être rétrogradée en division inférieure doit faire sa demande 15 jours avant la date de la réunion de la CSR (Commission Sportive Régionale) pour les poules de la prochaine saison. Si une équipe se désiste pour la 2e phase, et prévient de son désistement avant la confection des poules, il n’y pas de pénalité financière mais, dans le cas contraire, une pénalité financière est appliquée.
– Si le forfait général est déclaré alors qu’au moins une rencontre a été disputée alors cette équipe est classée dernière de la poule et descend de deux divisions. La déclaration d’un forfait par une équipe sur chacune des phases n’est pas considérée comme un forfait général.
Le forfait au cours de la dernière journée entraîne la rétrogradation d’une division par rapport à celle acquise par l’équipe après cette journée dans le classement de sa poule.
Article 9 – Conditions de participation
a) Pour être autorisées à participer aux épreuves dans les divisions Régionales, les associations doivent disposer de 12 licenciés au moins disputant jusqu’à son terme le Championnat de France (épreuves corporatives exclues), et de 3 licenciés des catégories Jeunes (14 ans au plus le 1er janvier de la saison en cours) disputant, jusqu’à son terme, toute épreuve réservée aux jeunes. La CSR et les CSD (dans les Départements) ont le droit d’accorder des dérogations.
b) Les associations doivent posséder un effectif leur permettant de respecter les règles de classement minimum applicables à chaque division.
c) Toute association engageant au moins une équipe dans le championnat régional doit avoir, dans ses licenciés, au moins un Juge-Arbitre 1er degré en activité (donc officiant au moins 3 fois par saison). Les modalités de mise en œuvre sont définies dans la « Charte du Juge-Arbitrage pour le TT francilien » mise en ligne sur le site de la Ligue.
Article 10 – Lieu, date et heure des rencontres
Les rencontres se déroulent aux lieu, date et heure fixés au calendrier régional. Compte tenu d’une difficulté exceptionnelle qui peut survenir pour disputer la rencontre à la date officielle, il est possible avec l’accord écrit entre les deux adversaires, confirmé au préalable par la CSR, de déplacer cette rencontre jusqu’au dimanche suivant. Le juge-arbitre doit être prévenu dans les délais les plus courts. La date officielle reste celle du calendrier pour cette rencontre.
Si un club rencontre des difficultés pour recevoir une rencontre dans sa salle le samedi, il peut :
– demander à un autre club s’il peut accueillir cette rencontre. Dans ce cas le club adverse doit être prévenu au plus tard 48 h avant la rencontre et il ne peut s’y opposer.
– demander au club visiteur s’il peut lui-même recevoir la rencontre. Si c’est possible, c’est le plus simple mais l’accord entre les clubs doit être mentionné dans Espace Monclub.
– trouver un accord avec l’équipe visiteuse pour déplacer la rencontre au vendredi ou au dimanche de la même semaine. L’équipe visiteuse peut exiger que la date officielle reste celle du samedi, éventuellement à une autre heure.
Dans tous les cas où un accord est trouvé, celui-ci doit être mentionné dans Espace Monclub au moins 48 h avant la rencontre et si, éventuellement, un JA a été désigné pour cette rencontre en utilisant l’imprimé officiel Ligue dès que l’on connaît sa nomination. Pour les clubs dans cette situation, il est donc important de contacter les équipes qu’ils doivent recevoir dès réception du calendrier en début de phase.
Article 11 – Établissement de la feuille de rencontre
Seules sont acceptées les feuilles de rencontre Fédérale du Championnat de France par équipes sur papiers carbonés ainsi que la feuille informatisée GIRPE. 30 minutes avant le début de la rencontre le juge-arbitre procède au tirage au sort des lettres en présence des deux capitaines. Si un capitaine n’est pas présent au moment du tirage, le capitaine présent choisit la lettre ; si les 2 capitaines ne sont pas présents, il est attribué d’office les lettres A, B, C, D à l’équipe recevante et les autres lettres à l’équipe visiteuse (W, X, Y, Z).
En cas d’absence de juge-arbitre officiel, les deux capitaines doivent procéder à ce tirage au sort 30 minutes avant l’heure de début de la rencontre. Avant d’établir la feuille de rencontre, chaque capitaine doit remplir la fiche de composition de son équipe et, avant les doubles, la fiche de composition des doubles (imprimés officiels fournis par le club recevant). Dès qu’un capitaine connaît la composition adverse, il ne peut plus modifier la sienne.
Article 12 – Transmission des résultats
La feuille de rencontre doit être saisie avec GIRPE : un exemplaire est exporté vers SPID, au plus tard, le lundi soir suivant la rencontre et un exemplaire est fourni à chaque capitaine. Tout retard dans la transmission des résultats est sanctionné par une pénalité financière infligée au club recevant. Une rencontre dont le résultat n’est pas parvenu à la Ligue dans un délai de 5 jours, peut être comptée perdue par pénalité pour le club recevant. Une pénalité financière est également infligée, aux deux clubs, en cas de feuille incorrectement remplie (sauf en présence d’un juge-arbitre officiel). Si la rencontre n’a pas pu être remontée (ou saisie) par GIRPE, le club recevant doit obligatoirement effectuer la saisie complète de la feuille de rencontre (avec les points de chaque manche) sur le site «monclub.fftt.com» et envoyer un exemplaire de la feuille informatisée (ou carbonée) à la Ligue dans les mêmes délais qu’avec GIRPE. Lorsqu’une rencontre est inversée, l’envoi de la feuille de rencontre et la saisie sur le site incombent toujours à l’équipe qui recevait initialement ; en revanche, la fourniture de la feuille de rencontre et des balles incombe à l’équipe qui reçoit effectivement.
Article 13 – Décompte des points d’une rencontre
a) Pour chaque partie d’une rencontre, six cas peuvent se présenter :
1. un membre gagne une partie (par forfait ou non) : son association marque 2 points;
2. un membre dispute une partie jusqu’à son terme et perd : son association marque 1 point ;
3. un membre abandonne au cours d’une partie : son association marque 1 point, le résultat individuel est comptabilisé pour les 2 adversaires, et le membre est considéré comme absent pour ses éventuelles parties restantes ;
4. un membre refuse de disputer une partie, ou bien ne peut le faire pour cause de blessure : son association marque 0 point, son résultat individuel est comptabilisé mais pas pour son adversaire, et le membre est considéré comme absent pour ses éventuelles parties restantes ;
5. une partie n’est pas disputée pour cause d’absence d’un des 2 adversaires : l’association fautive marque 0 point, le résultat individuel n’est pas comptabilisé pour les 2 adversaires ;
6. une partie n’est pas disputée pour cause d’absence des 2 adversaires : les deux associations marquent 0 point.
b) Si un justificatif montrant l’incapacité du membre ce jour-là à disputer ou à finir une partie est envoyé à la ligue dans les 5 jours suivant la rencontre, la CSR appréciera s’il y a lieu de rétablir le(s) point(s) partie de la défaite pour l’équipe concernée et les points classement du membre. (Certificat médical, etc…)
c) Un membre présent mais blessé dès son arrivée est considéré comme absent, sauf blessure dûment constatée durant l’échauffement et confirmée par un certificat médical envoyé à la ligue dans les 5 jours suivant la rencontre.
d) L’addition des points partie obtenus par chaque équipe détermine le résultat de la rencontre.
Article 14 – Classement des équipes dans une poule
Une équipe battue par forfait ou pénalité est considérée comme battue 28/0, chaque partie étant comptée comme perdue trois manches à 0, et 11-0 à chaque manche. Le classement dans chaque poule est établi dans l’ordre décroissant du nombre de points/rencontre. Si deux ou plusieurs équipes sont à égalité de points/rencontre, il est établi un nouveau classement de ces équipes portant sur les rencontres disputées entre elles. Chaque fois qu’une ou plusieurs équipes ne peuvent pas être classées, il convient de recommencer la procédure du départage, décrite ci-après, pour celles restant encore à égalité.
a) ensuite, pour celles qui restent encore à égalité, en faisant le total des points/rencontre gagnés pour ces mêmes rencontres ;
b) ensuite, pour celles qui restent encore à égalité, en faisant le quotient des points/partie gagnés par les points/partie perdus pour ces mêmes rencontres ;
c) ensuite, pour celles qui restent encore à égalité, en faisant le quotient des manches gagnées par les manches perdues pour ces mêmes rencontres ;
d) ensuite, pour celles restant encore à égalité, en faisant le quotient des points/jeu gagnés par les points/jeu perdus pour ces mêmes rencontres ;
e) si l’égalité persiste, il sera procédé à un tirage au sort.
Article 15 – Classement des équipes classées à un même rang dans des poules différentes
Les équipes classées à un même rang dans des poules différentes d’une même division sont départagées soit par l’organisation de rencontres entre ces équipes, soit à partir de toutes leurs rencontres d’une même phase suivant la procédure décrite ci-après :
a) en faisant le total des points/rencontre obtenus dans la poule, en ajoutant autant de fois 3 points qu’il y a d’équipe manquante dans une poule,
b) si l’égalité persiste, en faisant le quotient des points/parties gagnés par les points/parties perdus ;
c) si l’égalité persiste, en faisant le quotient des manches gagnées par les manches perdues ;
d) si l’égalité persiste, en faisant le quotient des points-jeu gagnés par les points-jeu perdus ;
e) si l’égalité persiste, la CSR effectue un tirage au sort.
f) C’est ce classement inter-poules qui est utilisé pour les maintiens ou montées supplémentaires (en alternant un maintien et une montée) si, pour quelque raison que cela soit (y compris dans le cas d’une montée impossible du fait de la descente de la division supérieure), des places se libèrent dans une division supérieure.
Article 16 – Licence
Si le classement et les points/classement ne sont pas portés sur la feuille de rencontre, une pénalité financière est infligée au club du membre fautif.
Article 17 – Maintiens et montées supplémentaires
Si, pour quelque raison que ce soit (y compris dans le cas d’une montée impossible du fait de la descente de la division supérieure), des places se libèrent dans une division régionale, il est attribué des maintiens ou montées supplémentaires dans l’ordre du classement général inter poules mais l’on n’attribue des montées départementales supplémentaires que lorsque tous les septièmes de poule de la dernière division régionale sont maintenus. En cas de désistement d’une équipe contactée pour se maintenir ou pour monter, l’équipe suivante dans l’ordre du même classement général inter poules est contactée, et ainsi de suite.
Aucune équipe classée dernière de poule ne peut se maintenir. Seules des montées supplémentaires, dans l’ordre du classement général inter-poules de la division en-dessous, sont alors accordées. Les cas de repêchage(s) éventuel(s), sont du ressort de la CSR. Lorsqu’une équipe monte de division à la fin de la première phase, un membre peut jouer avec cette équipe en seconde phase sans avoir le nombre de points minimal exigé pour la division concernée s’il (ou elle) satisfait à la condition suivante : avoir participé à au moins trois rencontres de première phase avec cette équipe. Dans toutes les divisions, les descentes sont fonction des descentes des divisions supérieures.
Article 18 – Tenue
Les membres doivent avoir une tenue identique dans l’aire de jeu. Dans le cas contraire, le juge-arbitre est habilité à ne pas laisser jouer. De plus, une pénalité financière dont le montant est fixé par le Conseil de Ligue en début de saison, est infligée pour tenue non identique.